ASSURONS NOTRE LÉGITIMITÉ…

Après la loi sur le Titre de Psychothérapeute et à l’aune de la loi sur la pratique de la psychothérapie de nos voisins belges, ceux qui ne seront ni médecins ni psychologues devront se tenir prêt pour assurer leur légitimité pour continuer d’exercer la psychothérapie.

Aujourd’hui, le seul titre autorisé sans en passer par l’Université est celui de psychanalyste.

C’est pourquoi nous avons créé cette Fédération.

Or, elle sommeille beaucoup trop pour protéger chacun. J’encourage donc chaque praticien de la psychothérapie à se mobiliser pour non seulement adhérer, mais également pour faire adhérer un maximum de collègues.

Par ailleurs, afin d’asseoir notre légitimité il devient urgent que chacun puisse se poser comme Sujet supposé savoir en psychanalyse.

C’est pour cette raison que cette année je vais initier et mettre en œuvre deux gros chantiers sous forme d’un Séminaire de mise à jour des concepts psychanalytiques (suivi de l’AG du C.F.D.P.) qui débouchera sur un groupe de recherche pour repenser la psychanalyse du XXI° siècle.

La participation à ces actions ouvrira droit à la carte professionnelle de psychanalyste praticien de la psychothérapie.

Je vous invite donc chaleureusement à militer dans notre Association en participant à notre réflexion collective, pour protéger à terme notre profession.

 

Bien à vous tous.

Bruno DAL PALU

Président du C.F.D.P.

Share

Laisser un commentaire