Le titre est accessible au plus grand nombre !

Chacun sait que depuis que j’ai lancé l’opération « Touche pas à mon psy » pour casser l’Amendement Accoyer, je me suis battu pour qu’il n’y ait pas une OPA sur le Titre de psychothérapeute dont j’ai longuement usé la formule dans de nombreux articles par le passé, pour autant en apparence elle a eu lieu.

La plupart de mes collègues impliqués dans cette bataille ont accepté la défaite et se sont laissés embarquer dans cette stupide stratégie pour continuer, consistant à s’autoproclamer « psychopraticien », qui est devenue, comme je l’avais prédit, « l’appellation contrôlée » des charlatans, comme en fait allusion le dernier rapport de la Mivilude.

Pour ma part j’ai été un temps découragé par cette issue des lois sur le Titre et leurs décrets d’application. Mais j’ai toujours su que l’Article 52, (même modifié par l’Article 91) que nous avions arraché au législateur, avait suffisamment de failles pour que les psychothérapeutes d’hier puissent récupérer demain leur Titre à moindre coût.

Monsieur Accoyer et les Ministres de la santé que j’avais rencontrés m’en avaient confirmé la stratégie, mais avec les derniers décrets j’ai eu quelques doutes et je me suis tu, renonçant à tous mes mandats dans ce combat. J’ai néanmoins discrètement persévéré, et j’ai demandé à des stagiaires de mes formations en psychopathologie, d’expérimenter cette stratégie auprès de leur ARS respective, et la démarche a été validée par déjà trois d’entre eux très récemment, (ce qui explique notamment l’effet tardif de mon annonce).

C’est donc ce que je présenterai à tous les collègues présents le 21 septembre à la journée de formation que le C.F.D.P. (Comité fédérateur des psychothérapeutes) en collaboration avec l’Aforpel, au FIAP Jean Monet à Paris (de 9 h à 17 h30).

Durant cette formation ouverte à tous les praticiens de la psychothérapie qui ont le Titre ou qui cherchent à l’avoir, pour la modique somme de 75 euros, j’animerai également avec Pierre Nantas et Richard Dubreuil, une Master class en psychopathologie. Cette journée du 21 septembre sera ainsi conçue en deux temps (voir le programme ci-joint ou sur notre site : www.cfdpsy.com), conformément aux deux objectifs de notre association qui est d’une part de favoriser l’accès au Titre de psychothérapeute, et d’autre part de continuer la recherche et la formation en psychopathologie.

Certes, ce que je propose est pour « demain », mais c’est aussi symbolique de l’urgence dans laquelle se trouvent les ex-psychothérapeutes d’avant la loi (et qui restent d’excellents praticiens de la psychothérapie), pour qu’ils sortent au plus tôt de l’impasse dans laquelle leurs soit-disantes organisations professionnelles les ont entrainés afin d’optimiser leur pratique par le Titre qui la valide. Venez nombreux, vous pouvez encore vous inscrire à tout moment sur notre site : www.cfdpsy.com

 

Bien à vous tous.

Bruno DAL PALU – Président du C.F.D.P.

Share

Laisser un commentaire